LA DÉFINITION DE LA VIOLENCE DANS UNE RELATION AMOUREUSE

Selon La politique d'intervention en matière de violence conjugale (Gouvernement du Québec, 1995), «la violence conjugale se caractérise par une série d’actes répétitifs, qui se produisent généralement selon une courbe ascendante. Les spécialistes appellent cette progression l’escalade de la violence. Elle procède, chez l’agresseur, selon un cycle défini par des phases successives marquées par la montée de la tension, l’agression, la déresponsabilisation, la rémission et la réconciliation. À ces phases correspondent chez la victime la peur, la colère, le sentiment qu’elle est responsable de la violence et enfin, l’espoir que la situation va s’améliorer. Toutes les phases ne sont pas toujours présentes et ne se succèdent pas toujours dans cet ordre.

La violence conjugale comprend les agressions psychologiques, verbales, physiques et sexuelles ainsi que les actes de domination sur le plan économique. Elle ne résulte pas d’une perte de contrôle, mais constitue, au contraire, un moyen choisi pour dominer l’autre personne et affirmer son pouvoir sur elle. Elle peut être vécue dans une relation maritale, extra maritale ou amoureuse, à tous les âges de la vie». 


La violence se manifeste sous 5 formes:

La violence physique
(la plus facile à reconnaître. Lorsqu’elle se manifeste,
la violence psychologique est déjà présente)

Manifestations: Bousculer ou pousser, serrer les bras, tirer les cheveux,
lancer des objets, menacer avec une arme, brûlures,
fractures, morsures, immobilisation, homicide, etc.



La violence verbale
(menace cachée derrière les répliques de la personne ou par 
l’utilisation de son ton de voix)

Manifestations: Insultes, hurlements et cris, sarcasmes,
propos dégradants et humiliants, chantage et menaces, etc.



La violence psychologique
(contribue à faire croire à l’autre qu’il ne vaut rien, que tout 
est de sa faute et qu’il ne fait rien de correct)

Manifestations: Critiques et humiliation, blâmes, bouderies, indifférence, silences, dénigrement et dévalorisation de l'autre,
attitudes et propos méprisants, négligence,
chantage et menaces, violence sur des objets ou des animaux, etc.


La violence économique​

(liée aux ressources financières et matérielles)
Manifestations: Privation ou contrôle des ressources financières et matérielles, contrôle et surveillance des activités économiques, création d'une dépendance financière, achète des cadeaux pour s'excuser d'avoir agit violemment, etc.


La violence sexuelle

(être confrontée à des actes d’ordre sexuel sans son libre consentement)​
Manifestations: Agressions sexuelles, impositions d'actes dégradants (obliger à porter des vêtements érotiques, à regarder du matériel pornographique, à imposer des positions sexuelles), harcèlement, intimidation, manipulation ou brutalité en vue d'une relation sexuelle non consentie, pousser à avoir des relations sexuelles non protégées malgré les risques, forcer à avoir des relations sexuelles avec d'autres personnes, dénigrement sur le plan physique
​et sur les habiletés sexuelles, etc.

La violence conjugale "ne résulte pas d’une perte de contrôle, mais constitue, au contraire, un moyen choisi pour dominer l’autre personne et affirmer son pouvoir sur elle".

depuis 1996

hébergement

la passerelle

VIOLENCE CONJUGALE